samedi 15 octobre 2011

Saison des pluies ( Fahavaratra )


vendredi 9 octobre 2009

SAISON DES PLUIES : Fahavaratra

Introduction

Par pure curiosité, j’ai repris cette ancienne page écrite à cette même saison d’octobre. D’abord pour voir si la vie rurale a changé depuis (non, elle est telle quelle jusqu’ici), ensuite pour (me) rappeler aussi des faits , mots et gestes. En ce moment de 2009, les bailleurs et le observateurs avaient officiellement annoncé que Madagascar ne tiendra jamais la route en Décembre 2009 ( OCDE , Banque mondial etc) . En 2009 aussi, j’avais eu une médiocre polémique avec nos techniciens de l’agrobusiness qui fonctionnaient sur la théorie de la vitesse du Progrès et du Développement, et surexcités ils étaient à l ' époque ! (faire vite et bien...Les fonds sont là). La mémoire est là aussi . C’est curieux de relire ce passé si réel et présent en plus ! Comment Madagascar a fait pour être encore et toujours debout ? . Mais les paysans n 'ont pas le temps de comprendre cette question existentielle et superflue car " Il faut bien vivre...C 'est tout ".


Commentaire : Miniature bucolique sur pousse pousse . Détail, en haut à gauche du tableau, accrochés dans les feuilles de l’arbre et sur le tronc même, deux vis à clou, fixateurs du tableau

Le Temps du labours
Depuis quelques jours, sur les Hautes Terres, le couchant prend une couleur mandarine mûre et les matins sont chauds et brumeux .Il fait bon d'être lève tôt. L'hiver austral est bel et bien parti.
Les paysans imprévoyants qui n'avaient pas curé leurs canaux ( tatatra ) pour l'eau de leurs cultures ont eu des problèmes de crues dans leur vallée rizicole . La beauté du ciel avec de nuages gonflés de pluies ne réjouissait que moi qui me permettais béatement, le nez en l'air , de contempler les signes éternels de la saison des pluies et des cyclones tropicaux . Nos paysans , eux , s'organisent pour le labour , pied sur terre.


Commentaire : La séduction. ( Mifandabolambo ) Tableau naïf inspiré surement des Roman Photo à l 'eau de rose " Vazaha " et dessiné sur un manège abandonné.

Fabriquer le Temps
Le calcul des techniciens agricoles prévoit qu'il faudrait : 193/J/H de temps de travaux pour 1Ha de maïs. Traduction : un paysan avec ses méthodes traditionnelles (sa bêche, ses forces de bras, ses zébus à charrue) perd trop de son temps et de son énergie car il va mettre en tout 193 jours pour l'itinéraire technique (labour, semis etc..) pour travailler son 1 hectare de terres pour ses maïs. La conclusion classique est que le paysan n'est pas rentable. Donc il faut innover et changer la façon de faire. Une nouvelle méthode de cultures le permettra de faire du maïs avec, seulement, 82 jours. Au lieu de 193 jours.
Exemple de malentendu technique. Il y a un mal-dit ou un non-dit ou un trop -dit pour obtenir ce genre de malentendu désormais historique que nous résumons , quitte à caricaturer , par le conflit tradition/moderne , ou bien nation en voie de Développement , ou aussi pays émergents .
La notion du temps a changé là où les révolutions industrielles ou idéologiques avaient laissé leur marque.
Le paysan en question possède ses propres modes de calcul " naturel «. Un temps à la mesure de l'homme et épousant la marche des saisons, un temps qui prend en compte la nature dans lequel il évoluait depuis toujours. Et les techniciens, eux, ils passent ou changent toujours de discours ou de méthodes selon l'orientation ou " le truc" et gadget du moment. Ce ne sont pas les innovations techniques ou les méthodes qui ont manqué depuis toujours dans le monde agricole.

Commentaires ; Who is Who ? ( Qui est qui ? ) Humour involontaire de l’image qui représente le célèbre personnage d’Ian Flemming , l’ Homme qui a le droit de tuer avec son pistolet Ludger : l 'espion de Sa Majesté que les aléas du destin en fit un mulâtre ou un basané . James Bond a besoin d’un sérieux coup d’éponge tant c’est sale .

Commentaire : Dessin sur manège. La westernisation de l’économie des arrières pays ici c’est aussi ce dessin du cow boy armé de son colt et à la recherche ou en fuite de la justice. J’en connais des villages obligés de faire un pacte avec le Diable ( ou les bandits )

Calcul naturel
"Les malgaches n'ayant ni montre ni horloge , avaient ( ont ) des expressions pour désigner les différentes heures du jours et de la nuit . Elles étaient (ont) été établies suivant la marche du soleil par rapport à l'ombre qui se déplace autours de sa maison. La fameuse horloge solaire qui cadençait la vie de toutes les civilisations du monde. Des Aztèques aux chinois anciens.Précisons aussi que le soleil ici se lève et se couche à la même heure. Avec un écart d'une heure environ selon la saison.
Exemples
Il est 8 heure du matin : Afa-drano-panala (Quand la rosée s'est évaporée )
Il est 3 heures du soir : Am-pamatoran-janak'omby ( Quand les rayons du soleil de l'après midi arrivent à l'endroit où le veau est attaché
A suivre
Bon vendredi
BEKOTO
PS : Juste vous dire que le labour commence...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire