vendredi 19 juin 2009

HISTOIRE ANIMALE 4 : criquets nomades( fin)

Prologue
L ' Entomophagie a des adeptes sur notre planète terre . La recette sur les insectes est servie par quelques 18 8OO sites dans le monde ! Mais revenons chez nous, à Madagascar .
En 1894 , la table de la résidence de France offrait à ses invités de marque du " landibe" à la sauce béchamel . le Landibe est la chrysalide du vers à soie sauvage provenant du tapia (euphobiaceae , uapaca bojeri baillon) , plante endémique en bordure Ouest des hauts plateaux Une Reine se délecta tellement de ces si succulentes larves de landibe ou soerina qu'elle en porta son nom : Mpanjaka vavy , la reine Rasoerina .
Si nos voisins des autres îles aiment parfois croquer " au gros sel " une sauterelle vivante et frétillante , les Malgaches , eux , préfèrent plutôt ébouillanter ou frire ou cuire sous la cendre ces précieux insectes consommables .
La chrysalide du papillon sphinx aussi était ( ou encore ? ) consommée . Hélas , le pauvre sphinx est victime de son apparence sinistre , car c'est un lugubre papillon nocturne à tête de mort que nous appelions lolo- paty ( papillon de la mort ) , noir insecte de mauvaise augure qui prédisait , dit - on , le décès d'un proche . Ma grand mère , à l'époque des années 50 , les chassait de la maison et lançait des poignées de riz en s' accompagnant d'une conjuration qui terrifia l'enfant de 5 ans que j ' avais été : " mandehana ré tompoko..iny ny varinao ..avelao re ireto ankizy ireto é...halaivo izay antitra .." ( sortez .. s'il vous plaît ..voici votre part de riz...n'emportez pas avec vous mes petits enfants ...je vous en supplie...prenez moi si vous voulez...mais ne touchez pas à mes petits partez ...ô esprit du mort..allez vous en ! " .
Le sphinx pénètre souvent dans les ruches à la recherche du miel . Et les grands mangeurs de sphinx en brousse m'affirment que ce papillon , dépouillé de ses ailes , de ses pattes épineuses et des antennes , est bien meilleur cuit sous la cendre . Il faut alors envelopper le papillon dans une feuille de bananier. Il aurait ainsi un goût acidulé aussi fin que le goût du tamarin ou du citron , avec un soupçon de parfum de banane ( akondro ) en sus .
Enfin , les larves des guêpes et des libellules en friture ou en salade sont trés recherchées par les gourmets des îles de l'océan Indien . Les chasseurs - forestiers Malgaches en reçoivent des commandes privées provenant de nos voisins et cousins créoles . Les fins gourmets les dénomment même: "caviar des arbres".
A la prochaine et bon week-end end .
Bekoto
PS : Une conférence scientifique s'était déroulée , un jour , en Février à Antsirabe ville : "Madagascar , avenir de l ' Agriculture de demain ". il s'agissait d ' une réflexion - bilan sur une intense et patiente travail de Recherches à propos d'une méthode agro - écologique initiée au Brésil et appliquée à Madagascar durant 10 ans . La qualité du conférencier est indiscutable . Le chercheur passionné et passionnant livra à un public averti les résultats de l'expérience et les questions fondamentales aussi ..car malgré tout , les impacts des recherches ne sont pas visibles ni dans le milieu rural , ni dans la hausse des chiffres de l'économie nationale agricole ...La suite du chapitre sera une note sur ces chercheurs de l'ombre , ces héros obscurs du Développement rural en zone hostile .

Aucun commentaire:

Publier un commentaire